Le bilan de l’utilisation des barils explosifs au mois de juillet 2015 2041 barils explosifs largués causant la mort de 368 personnes, dont 83 enfants et 63 femmes

Le bilan de l’utilisation des barils explosifs au mois de juillet 2015
Nous observons dans ce rapport le bilan de l’utilisation des barils explosifs largués sur les provinces syriennes, comprenant les victimes et la destruction des installations les plus vitales. Nous confirmons également que ce bilan, en raison de diverses difficultés rencontrées par notre équipe, ne représente que le minimum que nous avons pu récolter dans le cadre de documentation.
L’unique parti qui possède des avions de combat et des hélicoptères est le régime au pouvoir, pourtant il nie l’usage des barils explosifs, comme il nie son recours aux divers types de violations : les arrestations, le meurtre, les disparitions forcées, la torture et autres
A/ Le bilan de l’utilisation des barils explosifs en juillet
L’observation et la documentation quotidiennes ont permis à l’équipe du Réseau Syrien des Droits de l’Homme d’enregistrer au moins 2041 barils explosifs largués par les hélicoptères du gouvernement en juillet 2015 sur les provinces suivantes:
Province de la campagne de Damas : 822 barils
Province de Dara’a : 540 barils
Province d’Idleb : 230 barils
Province d’Alep : 194 barils
Province de Hama : 144 barils
Province de Homs : 49 barils
Province de Lattaquié : 35 barils
Province de Quneitra : 17 barils
Province de Hassaka: 6 barils
Province de Sweida: 4 barils
B/ Ces barils explosifs ont causé la mort de 368 personnes, dont 83 enfants et 63 femmes, comme suit :
Province d’Alep : 183 personnes, dont 38 enfants et 29 femmes
Province de Dara’a : 95 personnes, dont 31 enfants et 22 femmes
Province d’Idleb: 54 personnes, dont 8 enfants et 5 femmes
Province de Hama:28 personnes, dont 2 enfants et 5 femmes
Province de Homs: 6 personnes, dont 4 enfants et 1 femme
Province de la campagne de Damas : 2 personnes, dont 1 femme
C/ Les centres vitaux ciblés:
Les barils explosifs ont endommagé au moins 27 centres vitaux détaillés comme suit:

SHARE