Décès de 1592 personnes sous la torture en 2015

Dont 34 tués courant Décembre

1592 personnes sous la torture

1- Bilan des victimes de la torture en 2015:
Le RSDH a enregistré pas moins de 1592 cas de mort sous la torture dans les prisons et centres de détentions officiels et non officiels en 2015. Le détail des victimes est comme suit:
A- les forces gouvernementales (armée, forces de sécurité, milices loyalistes locales et étrangères) ont tué 1546 personnes comme suit :
– 1419 civils dont 7 enfants et 4 femmes
– 127 membres de l’opposition armée
– parmi ces personnes, 659 victimes ont pu être identifiées dans les images qui ont fuitée grâce à César.

B- Groupes islamistes extrémistes :
i- Daesh a tué 10 personnes sous la torture.
ii- Le front Al Nusra a tué 19 personnes sous la torture.
C- Les groupes de l’opposition armée ont tué 9 personnes sous la torture
D- Les forces d’auto gestion kurdes ont tué 4 personnes sous la torture
E- Des groupes non identifiés ont tué 4 personnes sous la torture
Le gouvernorat de Rif Dimashq a vu le plus grand nombre de victimes torturées à mort avec 524 victimes, le bilan pour les autres gouvernorats étant comme suit :
– Daraa : 435, Hama : 183, Homs : 104, Deir Ezzor : 90, Idlib : 85, Damas: 64, Alep : 39, Lattakié : 21, Raqua : 18, Hassaka : 12, Al Quneitra : 9, Tartous : 5, Al Swaida : 3.
Parmi les victimes en 2015 se trouvaient :
23 étudiants universitaire, 11 enseignants, 9 activistes média, 6 médecins, 5 ingénieurs, 4 avocats, 2 bénévoles du Croissant Rouge Syrien, 2 athlètes, un infirmier, un pharmacien, un secouriste, un artiste, 7 enfants, 4 femmes et 16 cas de membres de mêmes familles.

2- Bilan des victimes de la torture en Décembre 2015 :
Le RSDH a enregistré 34 cas de décès sous la torture dans les prisons et centres de détentions officiels et non officiels en décembre 2015. Les détails sont comme suit :
A- Les forces gouvernementales (armée, forces de sécurité, milices locales et étrangères) ont tué 33 personnes sous la torture.
B- Un groupe non identifié a tué une personne sous la torture
Les gouvernorats de Rif Dimashq et de Daraa ont eu le bilan le plus lourd avec 8 victimes chacun, suivi de : Hama : 4, Idlib : 3, Damas: 2, Deir Ezzor : 2, Homs : 2, Alep: 2, Lattakié : 1, Hassaka : 1, Quneitra : 1.