Le meurtre de 10 personnes du corps médical durant Juin 2015

Le meurtre de 10 personnes du corps médical durant Juin 2015
Les bombardements ininterrompus perpétrés depuis 2011 par les forces gouvernementales, ciblant les installations médicales, et les actes de meurtre et d’arrestations commis par les parties du conflit armé, indiquent une politique délibérée pour provoquer davantage de morts et accroître la souffrance des blessés civils et armés.
Le Réseau Syrien des Droits de l’Homme a documenté, durant le mois de juin, le meurtre de 10 personnes du corps médical, réparties comme suit:
A/ Les forces gouvernementales (l’armée, les forces de sécurité, les milices locaux, les milices shiites et étrangers) ont tué 4 personnes du corps médical :
1- Deux médecins, dont un sous la torture dans un centre de détention.
2- Un secouriste
3- Une bénévole de l’organisation du Croissant-Rouge Syrien
B/ Da’ech (l’Etat Islamique) a tué 3 personnes du corps médical :
1- Deux médecins
2- Une infirmière
C/ Les factions de l’opposition armée ont tué 2 personnes du corps médical :
1- Un médecin
2- Une pharmacienne
D/ Les forces kurdes de « l’Administration Autonome » (majoritairement de (PYD) Parti de l’Unité Démocratique kurde – (YPG) les Unités de Protection du Peuple – Les forces d’Asayesh) ont tué un infirmier.

SHARE